La Chaine de l'Espoir | Mission Togo
23856
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-23856,ajax_fade,page_not_loaded,,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-3.7,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive

Un espoir : les premières opérations au Togo

Sekhouna vit en Guinée, il a 6 ans.

Aujourd’hui, il est content :  il vient de marquer deux buts lors du dernier match de foot !

 

Il court dans les rues pour rentrer chez lui, il a soif. Il arrive dans la cuisine, se précipite sur une bouteille d’eau minérale qui traîne sur la table.

 

Il avale une grande gorgée et c’est comme un coup de poignard qui traverse sa bouche, sa gorge et son thorax.

 

Il vient d’avaler de la soude caustique que sa maman gardait, sans conscience du danger, dans une bouteille d’eau minérale pour faire du savon. Un drame !

 

Un drame malheureusement trop fréquent en Afrique. Chaque année, des milliers d’enfants sont victimes de cet accident domestique qui cause des sténoses caustiques de l’œsophage.

 

Conséquence pour l’enfant : sa bouche, ses lèvres, son œsophage et parfois son estomac sont brûlés et il ne peut plus rien avaler.

Depuis son terrible accident il y a 4 ans, sa vie a basculé. Il ne peut plus avaler d’aliment solide et se nourrit par une sonde. Il ne se souvient plus du goûit de la canne à sucre ou d’un ananas.

 

La mission de La Chaîne de l’Espoir au Togo représente pour cet enfant l’espoir immense de mener à nouveau une vie normale. Pour cela, il est prêt à braver sa peur et prendre l’avion pour bénéficier de l’expertise des Pr Revillon et Chardot.

Pour Sekhouna et les autres enfants, faites un don.

JE FAIS UN DON

Une mission exceptionnelle : opérer les enfants sur place

La Chaîne de l’Espoir organise pour la première fois une mission de chirurgie pédiatrique pour les victimes de brûlures de l’œsophage, au Togo.

 

Une première non sans risque de par la complexité de ce type d’interventions ! Grâce à L’infrastructure hospitalière du CHU Sylvanus Olympio de Lomé et avec l’appui de son service de chirurgie pédiatrique mené par le Pr Gnassingbé, cette mission est possible.

 

Du 23 au 29 avril, les Pr Revillon et Chardot opèreront des enfants béninois, maliens, guinéens et togolais.

 

Ces opérations se dérouleront en présence des chirurgiens pédiatres africains venu pour apprendre à remplacer les œsophages brûlés par l’ingestion de soude.

 

Aidez-nous à rendre ce progrès possible.

JE FAIS UN DON

La mission : jour après jour suivez en direct le destin exceptionnel de ces enfants

23/04 Début des consultations

L’équipe médicale des Pr Chardot et Revillon débute les consultations médicales avec l’appui de l’équipe du Pr Gnassingbé.

Des chirurgiens pédiatres venus du Sénégal, de Guinée, du Mali, de Côte d’Ivoire, du Sénégal et du Bénin, assistent aux consultations et suivront les opérations afin d’être formés à une technique chirurgicale très complexe.

5 enfants devront être opérés lors de cette mission : 2 Guinéens, 1 Béninois, 1 Malien et 1 Togolais. Par ailleurs, d’autres cas moins complexes subiront une dilatation de l’œsophage.

24/04 Premières interventions

Un programme chargé pour aujourd’hui : une étape essentielle pour les enfants les moins gravement atteints, une dilatation de l’œsophage.

Avec ce geste, les chirurgiens de La Chaîne de l’Espoir vont permettre aux enfants de se nourrir à nouveau et ainsi de reprendre une vie normale.

En effet, l’œsophage ayant été rétréci suite à l’absorption de produits caustiques, le geste chirurgical dilatera et élargira le tube œsophagien des petits patients qui jusqu’à présent ne pouvaient plus manger d’aliments solides.

Comment soigner une sténose caustique de l’œsophage ?

Pr Chardot : La gastrostomie nous permet d’avoir plus de temps afin d’observer la progression des lésions qui sont évolutives pendant environ 8 à 12 mois. Un temps qui permet au phénomène inflammatoire de régresser et que nous mettons à profit pour envisager la meilleure solution par la suite. À l’issue de cette période, on dresse un bilan des lésions.

Si la sténose est très localisée, sur une hauteur limitée, on peut tenter un traitement par dilatation. Celui-ci consiste, sous contrôle endoscopique, à placer dans l’œsophage un ballonnet et à le gonfler pour dilater la sténose.

En cas de récidive de la sténose ou quand les lésions sont très étendues, on va privilégier une autre approche : on retire l’œsophage malade, ainsi que l’estomac s’il a été atteint, et on le(s) remplace par un tube naturel fait soit avec l’estomac soit avec un segment de colon gauche.

Ceci afin de recréer un conduit capable d’assurer le transit des aliments avalés.

Ils ont été opérés par La Chaîne de l’Espoir

Comme Sekouna si tout se passe bien, Mohamed et Toni, eux aussi victimes de sténose, ont été soignés par la Chaine de l’Espoir.

 

Découvrez leur histoire.

Aidez-nous à soigner, ici et là-bas

Pour offrir une vie normale à ces enfants blessés et défavorisés, pour former les chirurgiens locaux à les opérer sur place,

nous avons besoin de vous. Merci de votre générosité.

60 €

seulement 15 € après déduction fiscale 

100 €

seulement 25 € après déduction fiscale 

150 €

seulement 37 € après déduction fiscale